Le stage initiation

Avec qui apprend t-on à voler ? Combien de temps dure la formation ? Sommes-nous autonomes après un stage ? Dois t-on avoir son propre matériel ? Quel coûts et pourquoi ?

Beaucoup de questions surgissent lorsque l’on s’intéresse à la pratique du parapente. Pas de soucis, nous allons essayer de répondre à ces questions et vous expliquer le déroulement d’un stage initiation, le premier stage à faire pour apprendre à voler.

Avec qui et combien de temps se former ?

Les stages de parapente sont proposés par des écoles affiliées à la FFVL (Fédération Française de vol Libre). En France, il en existe 150 environ, de quoi avoir le choix près de chez soi ! Comme vous l’avez peut-être remarqué, chaque école propose des stages différents mais toutes se rejoignent sur celui-ci: le stage initiation. C’est le passage obligatoire pour faire ses premiers vols sous une voile de parapente adaptée aux débutants.
Ce stage dure une semaine, du lundi matin au vendredi soir. Avec 6 autres élèves et 2 moniteurs, vous allez découvrir ce nouveau monde aérien…
Un parapente, c'est l'aéronef le plus simple, mais cette activité reste de l'aéronautique, et donc a un coût ! Bien moindre par rapport aux autres engins volants. Ce coût comprend beaucoup d'heures de formation technique et théorique, et comprend l'usure du matériel électronique ainsi que le support de vol (sellette ,voile, et parachute de secours). Voilà pourquoi le coût d’un stage initiation est de 750 € pour 5 jours.

Comment se déroule un stage initiation ?

Dès le premier jour, vous allez découvrir et vous familiariser au langage du matériel de parapente (voile, suspentes, freins, sellette, etc...). En restant au sol, vous apprenez à lever la voile au-dessus de vos têtes: c’est ce qu’on appelle le gonflage. Faire du gonflage sur une pente école, c'est-à-dire un terrain propice à l'entraînement au sol, va être utile pendant toute votre vie de pilote. C’est un exercice obligatoire pour progresser et s'améliorer aux différentes techniques qui vous serviront plus tard à décoller.
Pendant deux ou trois jours, vous allez donc alterner le gonflage avec des cours théorique sur le fonctionnement d’une voile, les différentes approches de terrain lors de l'atterrissage ou encore les principes de base de la météorologie.
Après plusieurs entraînements acharnés au sol...Vous deviendrez prêt à décoller, faire votre tout premier vol...
Lors de ce premier vol, vous mettrez en application les enseignements théoriques apportés auparavant pour découvrir avec un maximum de plaisir ce nouvel élément dans lequel vous êtes. Et comme on sait que ça vous a plu...On recommence autant de fois que possible jusqu’à la fin du stage si les conditions aérologiques le permettent !

Les vols ont généralement lieu le matin ou bien en fin d'après-midi afin de rester dans des conditions calmes. Entre les vols, vous continuerez à vous entraîner au sol avec différentes vitesses de vents, différentes techniques afin de se perfectionner au mieux.

Notre enseignement est basé sur une vraie prise de responsabilité du futur pilote. C'est avec plaisir et conscience que les vols s'effectuent, notre démarche pédagogique est de rendre le futur pilote fier et serein des décisions qu'il va entreprendre pour poser sur un terrain en sécurité.

Sommes-nous autonomes après un stage ?

Comme vous l’avez remarqué, les premiers vols en parapente sont vite accessibles à tous. Cependant vous êtes encadrés et accompagnés à la radio pendant toute la longueur du vol. Pendant ce stage, nous vous présenterons les différents sites de vol et aérologie adaptés aux novices. De manière générale, les moniteurs vous expliquerons que les vols du matin et du soir sont adaptés à votre niveau, tout en gardant en tête que ce n’est pas une vérité absolue puisque la force du vent et son orientation par exemple peuvent changer et ne sera pas adapté pour vous.
Donc oui, en sortant d’un stage initiation, le pilote est en voie vers une autonomie de réflexion stratégique de déplacement en air calme, et techniquement capable de gérer son parapente dans une aérologie calme matinale.

Dois t-on avoir son propre matériel ?

Lorsque vous débutez, pas besoin de venir au stage avec votre matériel de vol, l’école vous fournit le matériel adapté. Chez Flyeo, nous utilisons d’ailleurs des voiles dites “monosurface” qui sont plus légères et qui facilitent l’apprentissage.
Si vous souhaitez continuer à voler seul ou bien revenir faire un stage pour se perfectionner, il est bon d’acheter le nécessaire.
Pour avoir un ordre d’idée, un pilote a besoin au minimum de ces 4 choses pour voler: une voile, une sellette, un parachute de secours et un casque. Ce “pack débutant” peut se trouver de différentes manières en état neuf ou d’occasion: avec votre école, sur les sites de vente en ligne, sur les groupes Facebook de ventes dédiés ou bien avec les revendeurs des marques connues, au festival de la Coupe Icare, ou entre amis parapentistes. En bref, le choix est large et un professionnel Flyeo pourra vous conseiller.
Les prix eux aussi sont variés: un pack d’occasion peut débuter à 2000€ tandis qu’un pack neuf peut atteindre le double de ce prix.
Selon votre poids, taille, et moyens, il sera plus ou moins facile de trouver le pack parfait mais ne vous inquiétez pas: un pilote d’un niveau plus avancé cherche toujours à vendre son ancien matériel à un moment donné ! Il faut cependant vérifier si elle est révisée et voir son contrôle technique à l’appui.

J’espère vous avoir expliqué les grandes lignes nécessaires pour débuter le parapente.

Nous répondrons à vos questions dans les commentaires avec plaisir,

À très bientôt en stage !

Lorenza

Leave a Reply