Préparation du printemps

Physique / Mentale /Technique / Vestimentaire / Alimentation

Mars commence la saison des premiers thermiques dans les alpes du nord, les premiers plafonds haut, les premières heures de vol en haute altitude, il convient d’être prêt pour vivre cette période au mieux, voici quelques Tips du mois !

Physique

Pour aborder les premiers vols de durée, il est nécessaire d’avoir une bonne condition physique.
La préparation générale du corps est bon pour l’endurance des muscles, pour la souplesse des actions de pilotage, pour le souffle et pour le mental.
Entretenir une condition cardio et musculaire est un atout pour les vols turbulents du printemps, et pour accumuler des heures de vol.

La condition physique générale va jouer un rôle déterminent dans votre capacité à progresser. Alors bougez vous et faites au moins 2 heures de sport par semaine !

Mentale

Vaste sujet mais ayant une importance capitale sur la conscience de ses actions en période de stress. Les mouvements de l’aile, les bascules dans la sellette, les déséquilibres, vont mettre à contribution votre mental. Il est donc nécessaire pour vous d’entretenir une relation intime avec vos sensations, être attentif à votre relâchement musculaire, être conscient de ne pas passer dans une situation trop stressante.
Pour prendre conscience de ces micro sensations, il est donc important de varier vos façons de bouger ou de vous entrainer physiquement. Changez vos habitudes de terrain de jeux, varier les vitesses d’évolution, évitez de faire toujours la même chose. Cela à permettra a votre cerveau de multiplier en un temps record les situations d’adaptation et donc d’agir avant le grand stress ! Elargissez votre zone de confort !

Technique

Techniquement , il faut voler, mais dans chacun de vos vols plouf, vous pouvez vous donner un objectif technique: faire du tangage, du roulis, savoir les arrêter rapidement, faire des rotations à rayons variables, jouez sur les actions de commandes intérieurs, extérieurs, desserrez les ventrales de vos sellettes et ressentez les appuis costaux en virages…
Afin d’aborder les mouvements du printemps prenez les devants en bougeant avec votre belle aile.

Vestimentaire

Le vol au printemps est comme le vol en hiver, il fait froid, la différence c’est que nous pouvons rester en l’air plusieurs heures sans trop bouger. Il convient donc de bien se couvrir, même si au déco il fait chaud !
J’affectionne la doudoune en plume et une veste gore tex par dessus. Ne pas oublier le tour de cou ou la cagoule en laine de mérinos ! Pour le bas, le pantalon de ski et le collant sont de la partie. Pour les mains, prenez de bons gants chaud, pas trop gros et une seconde paire (de moufle) dans les poches de la sellette en cas de perte ou de très grand froid. Chaussettes chaudes sans hésiter et chaussures pas trop serrées pour laisser circuler le sang. N’oubliez pas de faire de multiples mouvements de réchauffement des articulations
et et des membres inférieurs 5 minutes avant de poser afin d’éviter les engourdissements au contact du sol.

Alimentation

Pensez à boire régulièrement une ou deux gorgées pendant la durée du vol, prenez de quoi manger, mais attention à ne pas prendre des aliments impossibles à croquer si la température descend sous les 0 C° !
Privilégier les Pom-potes, fruits secs, petits cakes aux fruits. Attention aux barres chocolatées souvent durcies par le gel !

Bon vous l'avez compris… Allez voler !!

Fab

Leave a Reply