Compte-rendu du passage de l’équipe anglaise de parapente en SIV Flyeo.

British Comp course !

Nous sommes au printemps et les compétitions vont commencer. Le matériel est prêt minutieusement : la nouvelle voile, les nouvelles lignes pour la saison. La sellette bien réglée, l’angle de performance du cocon, ajustés devant la glace du salon. Les logiciels sur les nouvelles tablettes “updatées !”, les balises sont chargées. Les barres énergétique et les moufles dans les poches. Nous sommes prêt à en découdre.

Tout est prêt à quelques détails près :

  • Êtes-vous prêt à assumer les turbulences avec votre gun ?
  • Connaissez-vous les réactions de votre aile de compétition ?
  • Êtes-vous mentalement et physiquement aguerri pour résister à un manche difficile ?

Moi je me pose ces questions chaque printemps et je fais en sorte de consacrer un peu de temps à cette préparation.

Il y a trop de tutos et de vidéos sur le net pour vous faire croire que la gestion de situation est simple et que quand notre tour viendra il sera facile de réagir. Sortez-vous le nez de votre écran et mettez-vous en situation de remise en question !

C’est ce qu’a fait l’équipe “British Paragliding Racing Academy” : elle est venue ce printemps se confronter aux réalités de l’entrainement spécifique au pilotage des ailes compétitions. Le groupe France est déjà à l’oeuvre depuis plusieurs années, il a assimilé que ces détails de pilotage hors du domaine de vol peuvent faire la différence mentalement et techniquement afin de finir un vol serein.

Barney Woohead, Emma Casanova, sont en charge du recrutement des pilotes : 8 pilotes de la ligue sur des voiles CCC (Enzo 2, IP7, IP7pro, Boom 10).

Le but de ce stage est d’apprendre à gérer les énergies de l’aile de les comprendre, de prendre en mains les trajectoires de l’aile à haute vitesse, de gérer un décrochage “reset”.

Il y a tout un processus pédagogique pour venir au pilotage de haut niveau, il n’est pas simple d’apprendre à conduire sur une formule 1 ? Il n’est donc pas simple d’apprendre sur une CCC les bases du pilotage hors du domaine de vol !

Le conseil Flyeo est de venir avec une aile plus simple (En. C ou En. D) pour revoir les actions fondamentales du pilotage actif, en gardant la marge psychologique et technique que demandent les CCC !

Je leur propose donc une batterie de vols avec des rotations profondes, des arrêt radicaux, des sortie en chandelles et des gestions d’abattées tardives. Par la même occasion je fais le point sur des attitudes de posture du pilote, des détails sur les symétries d’actions des bras, sur les énergies perdues aux freinage, sur les positions sellette, sur le placement du cocon et son équilibre, sur la vision de la situation et la reconnaissance des phases de déséquilibre.

Vous me direz que ce sont des détails, certes, mais utiles, car important à la reconnaissance du placement pilote-aile en 3D et dans la dynamique du mouvement. Rien n’est intégré dans notre cerveau, il faut donc du travail de compréhension et de répétition.

Tous les exercices de bases seront reproduits sur les voiles de courses.

Le stage se déroule dans l’échange et le partage des sensations du moment, c’est donc très riche et motivant pour la team, d’avancer sur les mêmes problématiques techniques et psychologiques !

Chacun avance à son rythme, je mets en place des situations de coaching personnalisé afin que tous évoluent vers une meilleur connaissance.

Arrive enfin les phases de décrochages et de ces particularités avec ces voiles à fort allongement. Tous le monde travail dur avec succès.

Nous avons atteints une partie de l’entrainement de base et avons fait du volume pour consolider les bases, nous sommes au début de l’entrainement car il reste à travailler les phases accélérées et leurs complications.

Le bilan a été positif pour tout le groupe, la somme de détails de pilotage et de réglage de matériel a été la bienvenue, et chacun estime avoir vu et compris de nouvelles situations. L’approche a été douce pour ne pas se brûler les ailes et évoluer avec son matériel. Ils décident donc de remette ce travail à l’automne pour observer l’évolution après une saison de vol.

Je rappelle qu’il est important d’évoluer avec un matériel adapté, mais encore trop de personnes volent sous des ailes trop puissantes pour eux dont ils ignorent les ressources. Il est donc de notre ressort, lors de ces stages, de vous informer du risque encouru et d’un choix alternatif d’un nouveau matériel pendant un temps, afin de continuer à aimer voler, plutôt que de se la raconter sur le net !

Merci de diffuser ce message aux compétiteurs et pilotes cherchant la performance. Les concepteurs et pilotes d’essai font des voiles sécurisantes et performantes : ne les questionnez plus sur la sécurité passive de l’aile, augmentez votre sécurité active avec Flyeo lors de nos stages SIV !

Fabien Blanco-Gomez

One thought on “Compte-rendu du passage de l’équipe anglaise de parapente en SIV Flyeo.

  • Bonjour Fabien
    Rien n’est intégré dans notre cerveau, il faut donc du travail de compréhension et de répétition : ce sont tes paroles et tu as entièrement raison.
    J’ai fait un SIV avec TOI en mai et j’ai beaucoup aimé ta façon de transmettre ton expérience : “chacun avance à son rythme” et “il est important d’évoluer avec un matériel adapté”.
    Ton gamin -et j’ai beaucoup apprécié cette note de sympathie- (de 66 ans) te remercie encore et te souhaite une bonne continuation dans ton art, ton amour de transmettre cette discipline qu’est le parapente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *