Progresser en SIV – à la rencontre de Stéphane Azzopardi

D'où vient la nécessité de faire un stage SIV dans la progression d'un pilote? Essayons d'avoir des éléments de réponse avec Stéphane.

Équipé de la Soar d'Airdesign, il va aborder différentes manœuvres pour son 2ème SIV avec Flyeo.

  • Bonjour Stéphane, pour commencer pourrais-tu te présenter ? Nous faire un résumé de ton expérience dans le parapente ?

Stéphane, 31 ans, développeur d’applications pour iPhone
J’ai fait 3 stages avant de devenir autonome :

• Stage initiation en Juillet 2017
• Stage gonflage à la Dune du Pilat en Juin 2018
• Stage progression en Août 2018

Une fois autonome, j’ai rapidement déménagé de Lyon à Annecy (Sévrier puis Lathuile en réalité) pour pouvoir voler beaucoup plus souvent.

Puis j’ai complété chez Flyeo avec :

• Une journée de SIV en Octobre 2019
• Stage cross en Août 2020
  • Quels ont été tes besoins pour t’inscrire au stage SIV ?

J’ai de fortes envie de cross mais j’ai un tempérament plutôt craintif / peureux qui me freine dans mes tentatives de vol de distance. Je prends énormément de marges dans mes décisions en vol et cela me pénalise parfois. J’avais besoin de gagner en confiance en mes capacités de pilotage et de réaction en cas d’imprévu. Par exemple je me faisais une montagne des autorotations, en espérant que cela ne m’arrive jamais…

  • Objectifs atteints donc ? Qu’est ce que le stage t’a apporté ?

Ce stage m’a surtout permis de briser des peurs que je m’étais construites tout seul. C’est incroyable de constater à quel point la réalité des manœuvres est bien moins effrayante que ce que je m’étais imaginé. J’ai même trouvé l’autorotation plutôt fun !
Les résultats ont largement dépassé mes objectifs ! Je pense que je comprends et surtout repère mieux certaines situations en vol.

  • Penses-tu désormais être capable de t’entraîner seul au-dessus du dur ?

Clairement, je vais continuer à travailler les exercices vus en SIV. Pour les décros je ne suis pas sûr mais pour pour ce qui est des fermetures, wings, 360 négatifs, parachutale aux B, il n’y a aucun doute !

  • Vers quoi penses-tu te tourner désormais pour maintenir/continuer ta progression ?

Je n’ai pas encore programmé mon prochain stage, je pense que je dois accumuler du volume et de l’expérience maintenant.
Mes objectifs du moment sont d’élargir mon « bocal » et de passer ma qualification biplace d’ici la fin de l’année. Je rêve de pouvoir partager des vols avec mes proches non parapentistes.
J’espère aussi avoir l’occasion de tirer mon parachute de secours lors d’un prochain stage encadré !

Merci d'avoir partagé ton expérience avec nous,
à bientôt dans les airs !

Lorenza

La vidéo de Stéphane !

Leave a Reply