Impressionnant n’est ce pas ? Voir toutes ces voiles en l’air en se demandant pourquoi il n’y a jamais d’accident de collision. 🤔

Crédit photo: Martin Petz

Ces photos poussent à l’extrême l’afflux de parapentistes pendant une compétition de distance (appelé le cross). Les pilotes doivent ici suivre le même itinéraire et sont “contraints” de voler ensemble.

Lors d’un baptême de parapente à Annecy, vous ne trouverez jamais autant de monde regroupé au même endroit. Vu du sol, vous avez une vision en 2D (sans profondeur), avec une impression que les pilotes sont tous agglutinés alors qu’ils évoluent dans un grand volume en 3D. Les pilotes sont éparpillés, certains près du relief, d’autres au-dessus du lac, etc… Les distances que vous ne pouvez pas voir à l’œil nu sont dues au phénomène nommé parallaxe. En plus de l’espace immense qui nous est offert pour voler, il existe bien sûr des règles de l’air.

Similaire au code de la route, les parapentistes respectent aussi des priorités de vol. À la seule différence qu’il n’y a ni panneaux de signalisation, ni marquages au sol et encore moins des feux tricolores. Le pilote doit alors être attentif en 3 dimensions. Il regarde sur les côtés, devant et derrière lui, mais aussi en dessous et au-dessus ! Ne pas confondre sa droite et sa gauche est alors primordiale !

 

Lorsqu’il n’y a pas de relief et que deux parapentistes se croisent face à face, chacun dégage à sa droite. Lorsque les pilotes vole près d’un relief, la priorité est à celui qui a la pente à sa droite. Celui qui arrive en face s’écarte donc pour laisser la priorité.

Pour mieux comprendre, voici un schéma donné aux parapentistes débutants pendant un stage initiation.

Lorsque les pilotes décident de prendre le même thermique pour monter en altitude (cf l’article “Comment un parapente reste t-il dans les airs ?”), là encore, des priorités existent. Si un pilote repère un thermique en premier, il est alors libre de tourner dedans par la droite ou par la gauche. Le second qui souhaite le rejoindre doit simplement suivre le mouvement en s’intégrant à l’opposé. Une fois dans le thermique, si un pilote parvient à monter plus vite que celui au-dessus, c’est le plus haut qui doit alors laisser la priorité afin de le laisser prendre de l’altitude. En effet, le pilote au-dessus peut voir le parapentiste arriver tandis qu’en dessous le pilote ne voit que sa voile.

Voici donc les situations courantes vécues en vol. Pendant un baptême, amusez-vous à observer ces règles ! Dans quel sens tournez-vous ? Etes-vous prioritaire en vol quand le relief est à votre gauche ?

Crédit: FFVL (Fédération Française de Vol Libre)

Concernant les distances entre chaque parapente, les pilotes ont tous une marge différente. Cependant, il est de notre bon sens de garder un espace suffisant entre nous. S’il s’agit d’un ami, les pilotes s’amusent à se rapprocher plus près en ayant communiqué auparavant leurs intentions (par radio par exemple). Si nous ne connaissons pas le pilote, chacun se respecte et vole assez loin de l’autre.

Avez-vous tout compris ? Si non, posez vos questions en commentaire !
À très vite dans les airs !

Lorenza

Leave a Reply