Afin de connaitre les avantages et les inconvénients des voiles monosurfaces, nos moniteurs ont dressé ce tableau. Qu'est ce qui change par rapport aux doubles surfaces, regardons ça dans les détails !

Avantages
Inconvénients
Décollage et gonflage
  • Facilité de décollage idéale en montagne.
  • Gonflage rapide: donne plus de temps pour prise de décision et accélération (+ ou – besoin de moins de place avant point de non retour, en montagne/alpi  par exemple, ou en conditions complexes).
  • Permet de décoller plus facilement sans vent (léger cul). (Si le pilote connaît ses bases, l’aile ne supplée jamais au pilote, pas de magie malheureusement)
Finesse
  • Vitesse/finesse face au vent (vous ne ferez pas de cross avec.. mais ça ne vous empêchera pas de partager l’euphorie des nuelles au plaf pour vos vols entre amis dans le bocal). Toutefois pas de magie là non plus, une aile classique (sur)pilotée par un débutant ne fera pas beaucoup mieux en terme de déplacement.
  • Pour se déplacer, il va falloir développer de la tactique et de l’analyse notamment en termes de placement dans la masse d’air.
Tangage
  • Amortie en tangage. Donne donc un premier accès aux masses d’air qui montent, un peu plus aisé en termes de pilotage. Et son taux de chute mini plus faible aide aussi dans ce cas.
Vent fort
  • Si face voile pas maîtrisé et vent au déco, difficile de garder l’aile au sol pour faire un dos voile. La monosurface aussi demande un apprentissage. Le tuto vent fort de Fabien montre les techniques.
Apprentissage
  • Polyvalent pour l’apprentissage permet de faire ses premiers vols aux premiers thermique avec plus d’amorti qu’une aile école double surfaces. Sa légèreté peut par contre la rendre plus “bruyante” en l’air. Elle se balade plus au-dessus de la tête mais moins loin, elle aboie mais ne mord pas.
Transition voile
  • Besoin de retourner en stage si on veut passer sur aile classique une fois qu’on décide d’aller plus loin : acro ou cross. L’adaptation est cependant très rapide du fait des acquis accumulés à ce niveau là par le pilote (comme dans le sens classique vers mono en fait..). Et vous comptiez vraiment avoir une carrière d’As du pilotage d’aéronef sans devoir retourner en stage ?? C’est beau de rêver 🙂
Poids et compacité
  • Certaines ailes double surfaces font très bien en terme de poids, mais la compacité des mono donne accès aux combo multi activités -> voyage, ski, bivouac, trail, escalade, kayak, poney, etc.). Une arme pour faire beaucoup de choses.
Entretien
  • Demande un propriétaire plus consciencieux en terme d’entretien. Évidemment aucune aile même classique ne résiste à un entretien ou des manipulations négligées. Pour les mono les plus light, il faut être un peu plus soigneux pour obtenir la même durée de vie. Mais nos élèves s’en sortent très bien ! ;p
Progression
  • Dans le cas d’un débutant, sa spécificité (poids/compacité) fait qu’on n’aura pas besoin de la vendre comparativement à du matériel classique de début de progression : on sera toujours content d’avoir une aile compacte et légère dans le placard, pour les voyages, bivouacs, rando d’automne, ski l’hiver, etc..
Aventure
  • Isolation thermique moins bonne pour dormir dedans en bivouac ;p
En bref
  • Un jouet magnifique au gonflage en toutes conditions ! Et en plus vous pouvez emmener ce jouet partout avec vous ! (même au boulot pour les afterworks gonflage/kombucha, ou aux weekends du baptême du petit neveu de la belle tante.. qui sait, s’il y a du vent ! mouahah)
Et puis..
  • L’espace à l’intérieur des caissons est également moins ample : il sera malheureusement impossible pour les pilotes peu consciencieux d’y faire un élevage de sauterelles. Ils auront par contre moins de mal à y retrouver leurs gants ou leur vario 🙂

Barbie & Régis

2 Comments

Leave a Reply